Circuits de randonnée

Amateurs de randonnées pédestres ou férus de culture, inutile de partir très loin pour profiter de jolies balades… Il est à Jouy-le-Moutier des paysages insoupçonnés qui pourront assurément vous surprendre. Afin que chacun puisse découvrir ou redécouvrir la beauté de nos espaces verts et la richesse de notre patrimoine, nous vous suggérons, pour guider vos balades estivales, quatre circuits pédestres à la rencontre de sites incontournables.

Circuit N° 1 : Les « Maisons de ville » (4,5 km)

Point de départ : Accueil de loisirs des Rougeux
Le plateau de Jouy-le-Moutier a été urbanisé dans le cadre de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise pour l'essentiel entre 1975 et 2000. La recherche d'une croissance équilibrée de l'agglomération parisienne a abouti à concevoir un urbanisme associant quatre fonctions indispensables à la population : l'habitat, l'emploi, les services de proximité, les espaces de loisirs. Ces fonctions sont bien présentes à Cergy-Pontoise, mais inégalement réparties entre les douze communes.

Circuit n° 2 : Le Chemin vert (5 km)

Point de départ : parking de la rue du Stade
Les Jocassiens sont très attachés à la pénétration de leur ville par les « écrans boisés » et les « anneaux de verdure ». De fait, la ville nouvelle de Cergy-Pontoise présente une forte interpénétration du tissu urbain et des espaces verts.

Circuit N° 3 : Le Village-rue (6,5 km)

Départ : Parvis de l'hôtel de ville
Dès l'Antiquité, les hommes se sont installés dans cet espace aux ressources complémentaires. Au contact de l'assise calcaire et de la couche d'argile, la ligne de sources attire les habitations qui suivent son tracé linéaire. Le plateau à lœss offre de bonnes terres à blé ; le coteau fournit la pierre à bâtir et se couvre d'abord de vigne, puis de vergers ; le fond de vallée se prête aux herbages et au maraichage. Infertile, la butte de l'Hautil n'est pas défrichée, mais fournit un bois aux usages multiples (construction, outillage, chauffage) et, grâce à son sous-sol, le gypse d'où l'on tire le plâtre. Enfin, jusqu'à l'arrivée du chemin de fer, la rivière reste le mode de transport le plus efficace.

Circuit n° 4 : Les Confins de Jouy (12 km)

Point de départ : chemin des Fauveaux
La commune s'étend sur les confins d'un plateau (le Vexin) dominé par des buttes (l'Hautil...) et entaillé par le réseau hydrographique (l'Oise...). D'où un relief accidenté et des dénivelés redoutés par les cyclistes : 150 m entre la berge de l'Oise (25 m) et l'Hautil (175 m). Le territoire de Jouy associe ainsi des milieux variés et complémentaires : d'ouest en est, une butte de sable armée d'un banc de grès, un plateau calcaire occupant la majeure partie de l'espace communal, la rive droite de l'Oise creusée dans l'argile et dominée par un coteau escarpé.