Les bois

Le territoire de Jouy-le-Moutier comprenait à l’origine des bois communaux et les coteaux autrefois cultivés de vignes et de fruitiers ont cédé la place à des peuplements spontanés qui confèrent à ces coteaux le statut de franges boisées. L’implantation de la ville nouvelle s’est accompagnée de la création de coulées vertes intercalaires qui divisent les quartiers ; elles résultent parfois de l’évolution d’anciennes pépinières qui n’ont pas été utilisées et ont évolué en écrans végétaux. Certains sites arborés souffrent de surdensité des plantations ce qui entraîne une compétition ou le déclin de certains sujets, du à l’arrivée à maturité des arbres dominants. Des actions sont alors menées pour pallier aux problèmes d’insécurité que la dégénérescence ou la mort de certains arbres pourraient causer, et aux inquiétudes des riverains trop proches de cette zone de gestion au naturel.


Le bois de l’Hautil

Aménagé par l’ONF et propriété du Département, il représente près de la moitié du patrimoine naturel de la commune (accueil du public aménagé : panneaux d’information, parking, accès routier et piétonnier, étude botanique, aire de jeux et de pique-nique…).

Le bois de la Côte-des-Carrières

Aménagé pour la promenade.

Superficie des espaces boisés (en hectares)

  • Forêts, bois : 132 
  • Espaces paysagers : 3,5
  • Écrans boisés : 8
  • Plaines de jeux : 6
  • Vergers et jardins : 14
  • Parcs communaux : 9

Total : 172,5