Ville

Article du jeudi 14 janvier
Mise à jour : vendredi 15 janvier


La campagne de vaccination contre la COVID-19 a débuté le 27 décembre 2020.

La priorité est donnée aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie.

La vaccination est gratuite pour tous et n’est pas obligatoire.


Les informations présentées dans cet article sont susceptibles d'évoluer et d'être modifiées en fonction des annonces gouvernementales.

Merci de votre compréhension.


Depuis décembre 2020

  • Personnes âgées en établissements,
  • Personnes en situation de handicap en établissements,
  • Professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées, et présentant un risque élevé,
  • Professionnels de santé, y compris libéraux, pompiers et aides-à-domicile, et présentant un risque élevé,
  • Personnes de plus de 75 ans vivant à domicile, à partir du 18 janvier.

À partir du vendredi 15 janvier 2021

La vaccination est ouverte aux personnes appartenant aux catégories listées ci-dessous : 

  • Les résidents volontaires en EHPAD et USLD, qui sont vaccinés directement dans les établissements.
  • Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suite et de réadaptation.
  • Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants.
  • Les personnes en situation de handicap, vulnérables, hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisés.
  • Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentent une ou plusieurs des comorbidités suivantes :
    • L’obésité (IMC>30),
    • La BPCO et l’insuffisance respiratoire,
    • L’hypertension artérielle compliquée,
    • L’insuffisance cardiaque,
    • Le diabète (de type 1 et de type 2)
  • Les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement.
    Les patients particulièrement vulnérables à la Covid concernés sont les suivants :
    • Atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
    • Atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
    • Transplantés d’organes solides
    • Transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
    • Atteints de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes
    • Atteints de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé)
    • Atteints de trisomie 21.

À partir de février 2021* 

*selon les autorisations de mise sur le marché et de livraisons des vaccins

  • Les personnes de 65 à 74 ans vivant à domicile.

3e trimestre 2021

  • Les personnes de 50 à 64 ans,
  • Les professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire),
  • Les personnes vulnérables et précaires et des professionnels qui les prennent en charge ;
  • Les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos
  • Et enfin le reste de la population majeure.

Sources : « Foire aux questions : quelle est la stratégie vaccinale en France ? » du site www. solidarites-sante.gouv.fr / www.sante.fr