Ville
Le Comité national des « Villes et Villages Fleuris » a décerné officiellement la première fleur à la commune lors du Salon des Maires d’Ile-de-France mardi 10 avril. Suite à cela, la fleur a été apposée sur une signalétique spécifique représentée par un panneau aux entrées de la commune.

La démarche environnementale initiée depuis 3 ans et concrétisée par le travail quotidien des équipes espaces verts, propreté et voirie a permis d’obtenir le prix du patrimoine végétal en 2015 et le prix d’excellence en 2016. En 2017, la ville concourait à l’obtention de la première fleur « Villes et Villages Fleuris ». Le label « Villes et Villages Fleuris » récompense les actions menées en faveur d'un patrimoine végétal et naturel propice à l'amélioration de la qualité de vie.

Le Comité national des « Villes et Villages Fleuris » a décerné officiellement la première fleur à la commune lors du Salon des Maires d’Ile-de-France mardi 10 avril. Suite à cela, la fleur a été apposée sur une signalétique spécifique représentée par un panneau aux entrées de la commune.

Une certification « bien-vivre »

Les critères d’obtention des fleurs prennent en compte :

  • la motivation de la commune,
  • la démarche de valorisation par le végétal et le fleurissement,
  • les actions de promotion et d’animations,
  • la présentation du patrimoine végétal respectant la biodiversité et les ressources naturelles,
  • les actions d’embellissement en lien avec l’entretien de la voirie, des façades et du mobilier urbain,
  • la propreté générale des lieux,
  • l'harmonie des aménagements paysagers et leur gestion sur la commune.

À la frontière entre le rural et l’urbain, Jouy-le-Moutier est composée de forêts et d’avenues arborées agrémentées de massifs fleuris, coulées vertes, parcs et jardins. Malgré une urbanisation importante des communes limitrophes, la ville s’érige en « poumon vert » de l’Agglomération. La commune conjugue avec harmonie les réalisations urbaines et l’environnement naturel.

Le travail des agents municipaux

Tout au long de l’année, les services communaux oeuvrent à la création d'un environnement favorable à l'accueil et au bien-être des habitants. Ainsi, le Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) prévoit la réalisation de noues paysagères et d’un bassin de retenue traité en bassin d’agrément (quartier Bellefontaine). Le futur coeur de ville regroupera logements, commerces et aménagements piétons et paysagers. Le P.L.U. intègre le reclassement de 19 ha de terrains urbanisables en zone agricole et 2 ha en zone d’espace vert protégée (boulevard d’Écancourt).

L’installation de lampes basse consommation et l’uniformisation du mobilier urbain contribuent également au confort des Joccasiens. Le Service espaces publics et environnement travaille à une mise en scène végétale sublimée par la biodiversité.
La commune a orienté sa gestion de l’arbre vers la pratique dite « de taille raisonnée » afin de reconduire son patrimoine arboré en port libre et privilégier, ainsi, le volume foliaire plutôt que la quantité d’arbres. Depuis 2016, plusieurs espaces verts sont pourvus d’arrosage automatique. Ce système apporte un bénéfice écologique tout en permettant de maitriser les consommations. Les fauches tardives au coeur des espaces urbains assurent le développement d’espaces plus naturels. La nature reprend ses droits avec la réapparition d’orchidées sauvages et de papillons.

La contribution des Jocassiens

Plusieurs actions sensibilisent les riverains aux comportements responsables et éco-responsables (campagnes d’affichage sur les incivilités ; panneaux « Roulez tout doux » ; participation à l’éco-pâturage, projet poulailler, séjours à la ferme, animations pour les écoles et accueils de loisirs en lien avec la ferme d’Écancourt). La municipalité s’engage pour que tout Jocassien puisse contribuer au respect de l’environnement.