Petite enfance
Deux structures municipales proposent l'accueil d’enfants en Multi-Accueil Collectif (MAC). « Les kangourous » reçoivent 56 enfants, parmi lesquels 39 nouveaux petits ont fait leur entrée en septembre. Le MAC « Les petits pas » compte 11 nouvelles arrivées sur les 20 enfants accueillis toutes sections confondues. Ces structures sont encadrées par une équipe de 26 personnes (2 directrices, 16 auxiliaires de puériculture, 1 éducatrice de jeunes enfants et 7 agents de la petite enfance).
 
L’entrée à la crèche est une période importante qui demande une attention et une préparation particulières. Entretien avec Sarah, maman du petit Taho, qui, à 6 mois, vient d’intégrer la section des tout-petits, et avec Sandy dont la fillette, de 6 mois également, Liana, a récemment fait son entrée chez les Koalas.
 

Parlez-nous de l’avant entrée en crèche. Étiez-vous préparée à la séparation ?

 
Sarah : « Nous sommes arrivés à Jouy-le-Moutier en mars 2017. Au moment de la demande d’inscription, je craignais que les démarches ne soient trop complexes, à l’image du parcours que j’ai vécu pour l’inscription de ma fille, il y a quelques années, dans une commune voisine. Mais bien au contraire, la procédure a été très simple. Après la commission et une confirmation d’inscription, nous avons eu un entretien avec la directrice et avons rencontré les auxiliaires de puériculture. Elles m'ont tout de suite paru avenantes et très protectrices. J’étais ravie, sans compter que la crèche est magnifique et fonctionnelle. C’est vraiment agréable et rassurant. Je savais que je pourrai laisser mon fils en toute sérénité. »
 
Sandy : « Je ne me suis pas spécialement préparée à la séparation, je sais, par expérience, qu'elle est, quoi qu'il arrive, toujours difficile. Par contre je partais avec un a priori plutôt négatif. Dans mon esprit, la crèche ne pouvait pas procurer autant d'attention à mon enfant que ne le fait une nounou. »
 

La Maison de la petite enfance propose une période d’adaptation ajustée aux besoins de l’enfant et de sa famille. Comment avez-vous ressenti cette transition ?

 
Sarah : « L’adaptation s’est très bien passée, le rythme progressif a permis de prendre des repères et de s’habituer doucement à la séparation. Pour une maman, c’est assez angoissant de se demander comment son enfant va se sentir, mais Taho a accroché tout de suite avec les auxiliaires. Il y a une réelle interaction entre elles et lui, c’est un bonheur. »
 
Sandy : « La période d'adaptation s’est déroulée sans problème aussi bien pour moi, qui craignais de laisser ma fille, que pour Liana qui s'est très vite sentie à l'aise. L'équipe s'est vraiment souciée de son bien-être et de son rythme de fonctionnement. C'est très rassurant et ça m'a permis de laisser progressivement ma fille entre leurs mains expertes. »
 

L’entrée en crèche change le quotidien. Votre enfant semble-t-il s’épanouir dans son nouvel environnement ?

 
Sarah : « Le plus grand changement réside dans l’apprentissage de la langue des signes. C’est un vrai bonus que ce langage soit enseigné à Jouy-le-Moutier. Cela évite la frustration de l’enfant qui ne parviendrait pas à s’exprimer et c’est un plus pour l’échange avec mon fils. D’autre part, il y a une réelle transmission des informations de la journée. Chaque soir on nous fait un compte rendu complet sur les siestes, les repas… et je peux m'adapter au rythme de mon fils. Je suis ravie de cette expérience. »
 
Sandy : « À présent Liana dort très bien, je pense qu'elle se dépense beaucoup dans la journée. Elle est apaisée et c'est très agréable. Nous avons la chance d'avoir une place pour mon ainé, Liandro, 2 ans. Dans quelques semaines il quittera sa nounou pour rencontrer de nouveaux camarades chez les grands de la crèche. J'appréhende un peu, mais je sais que tout va bien se passer. »